Nos métiers
Home > DD - Environnement - Eau
 
DD - Environnement - Eau

Il n'est plus à démontrer que l’impact du tourisme sur l’eau est particulièrement fort : demande forte et souvent limitée à une période réduite (saisonnalité) ; plus grande consommation lorsque nous sommes « touristes » (entre 1/3 et 50 % d'eau potable en plus) : 110 et 140 litres par nuitée par client de camping en moyenne !

Il est possible de limiter la consommation, les gaspillages et de préserver l’eau douce de toute pollution sans nuire au confort ni à l’efficacité du travail ! C'est aussi autant d'économisé sur votre facture d'eau et sur le volume d’eaux usées à traiter.

Et n’oubliez pas : Économiser l’eau, c’est aussi économiser l’énergie ! Plus d’un kWh est nécessaire par m3 pour pomper, potabiliser, distribuer sous pression et assainir l’eau, alors que seulement 6% de notre consommation d'eau potable est utilisée à des fins alimentaires.  Et à cela s’ajoute l’énergie pour l’eau chaude sanitaire !

- Veillez tout d'abord au respect de la règlementation relative à la distribution d’eau, la collecte et gestion des eaux résiduaires (voir annexe), la préservation des ressources en eau

- Vérifiez la pression d’eau (entre 1 et 2 bars), surtout si l’installation est ancienne. Une pression trop forte surconsomme : +50% de pression ≈ +30% du débit. Si besoin, installer un réducteur de pression.

- Proposez à votre clientèle et votre personnel de participer à vos efforts

 - Traquez les fuites : Elles sont souvent constatées au niveau des canalisations, des points de puisage et des piscines. Faites un relevé des compteurs le soir et comparez-le avec celui du matin. Alertez-vous de toute augmentation des volumes consommés, sans augmentation de fréquentation ou installation de nouveau matériel. Versez régulièrement un colorant dans le réservoir des WC : si l’eau de la cuvette change de couleur il y a une micro-fuite. Si la fuite est avant le compteur, contacter la mairie.

- Listez tous les points de consommation d’eau sur votre terrain et dans les locatifs (douches, WC, lavabo, évier cuisine, bacs à linge, machine à laver) et notez le type d’équipement en place (robinet mélangeur, mitigeur, temporisé, limiteur de débit) et les éventuels réglages.

 - Installez des sous-compteurs aux points stratégiques (restaurant, piscine, résidentiels, etc.), et cartographiez-les ainsi que les réseaux d’eau (distribution, vannes et évacuation eaux usées)

- Suivez et analysez l’évolution du coût de l’eau et de vos consommations par poste (L/nuitée, L/repas servis et L/m² pour les autres) sur votre période d’ouverture et au fil des ans pour vérifier les résultats de vos efforts, détecter les surconsommations, prioriser vos actions… On ne gère que ce que l’on mesure ! Si votre budget eau est important, pensez au télé-relevé, bien plus précis et automatisé !

- Mettez en place des actions « Economies et qualité de l’eau »

Moteur de recherche
 



Inscription événements
 


Questionaires en ligne
 


La vie de la fédé
 


Les événements de la fédé
 
© 3wcom - 2017 - Communication internet  crédits photos  mentions legales